Létol remet au goût du jour le savoir-faire séculaire du tissage traditionnel Jacquard made in France

Nous avons profité du salon Who’s Next Première Classe (le salon de référence pour les designers d’accessoires de mode), pour aller à la rencontre de Sophie de la marque citoyenne Létol pour lui demander de vous présenter sa marque et les accessoires de mode (labellisés France terre textile) qui composent sa gamme.

Extrait : « Lorsque vous portez, nouée autour du cou, une étole Létol, c’est un petit bout de notre savoir-faire que vous portez. Létol, c’est un accessoire authentique et sincère ; une partie de notre héritage ».

Il y a des produits à qui l’on fabrique une histoire et il y a ceux qui naissent d’une véritable histoire…

C’est à Charlieu, une petite ville du nord de la Loire et terre de tissage depuis des siècles, que les étoles Létol sont nées. L’histoire remonte à il y a 10 ans lorsque les Tissages de Charlieu, et son dirigeant, Eric BOEL (également vice-Président de France terre textile) créé le réseau Altertex, regroupant les entreprises textiles européennes qui veulent s’impliquer dans une démarche de valorisation de leurs démarches éco-responsables.
Animée par l’envie d’illustrer ce projet ambitieux via la création d’un produit fini de qualité et estampillé « made in France », l’équipe de style lance une ligne d’étoles et chèches tissés en coton bio pour les hommes, les femmes et les enfants. L’idée est claire : allier créativité et savoir-faire séculaires pour démontrer que le Jacquard n’est pas ringard, qu’on peut produire en circuit-court, du beau, du bio tout en respectant l’humain et la planète.

A un moment où l’industrie textile française est mise à mal par la rude concurrence des pays émergents, la marque agit comme un baume réparateur de ce secteur « fragilisé ». Véritable ambassadeur de son patrimoine industriel, Létol est aujourd’hui une marque citoyenne qui a du sens. Fabriquée à 20 km à la ronde autour de Charlieu, chaque étole est créée et tissée dans les ateliers de Tissages de Charlieu. Les fils sont teints près de Montpellier tandis que la confection est confiée à l’atelier ITHAC.

Elles privilégient la relation humaine de proximité

Depuis 2011, Létol multiplie les belles rencontres, partage des moments privilégiés avec ses clients, elle a séduit de nombreuses boutiques dans l’Hexagone et même au-delà : Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Etats-Unis, Corée du Sud, Japon et même la Russie…Son maillage est désormais considérable avec de plus de 300 points de vente dont près de 150 à l’étranger !

Les stylistes et titulaires de la marque, sont optimistes pour demain : « nous sommes convaincues que les gens n’achètent pas qu’un produit, ils achètent une histoire, une qualité, une maîtrise et une parfaite transparence sur les modes de production. Nous, on cherche à privilégier la relation humaine de proximité, en favorisant les échanges entre le consommateur, le vendeur et le fabricant. C’est pour cette raison que nous ne vendons nos étoles qu’en boutiques ! En plus de privilégier le commerce local, ce sont les valeurs fondamentales de notre entreprise que nous essayons d’illustrer par chacun de nos actes ». Aucune chance donc de se procurer un Létol sur une boutique en ligne. Car un Létol, ça se touche, ça se déplie, ça s’essaye ! Aucune photo, si précise soit-elle ne rend la finesse des motifs, nés de l’entrecroisement des fils de chaîne et des fils de trame. D’ailleurs, les fils utilisés sont bio, une évidence pour les stylistes pour qui la préservation de l’environnement fait partie de leur histoire.

Chaque modèle est labellisé France terre textile, gage d’une fabrication locale (française), de qualité et responsable.

Fabriqué à partir d’un tissu « poche », plus résistant au lavage et au temps qui passe. Cette technique apporte également confort et chaleur tout au long de l’année.