Colorathur se distingue par ses savoir-faire made in France 

Colorathur, c’est l’histoire de Sandrine (à gauche sur la photo), Carmen (à droite ) et Pascal (au centre), qui ont décidé, en 2016, après le rachat et le déménagement (dans le Sud Ouest) de l’entreprise dans laquelle ils travaillaient (Kelnet), de combiner leurs savoir-faire pour créer une nouvelle société spécialisée dans l’impression numérique textile.

Ils racontent : « L’entreprise était spécialisée dans la fabrication d’essuie-lunettes. Nous nous sommes associés tous les trois pour ne pas laisser partir ce savoir-faire et pour tenter de diversifier l’activité. Nos trois profils étant complémentaires, nous nous sommes dits que nous avions la combinaison idéale pour nous lancer. Nous avons investi 160 000 € pour acheter deux imprimantes, une calandre de transfert d’impression et des machines de découpe. Nous avons fait le choix de rester au Parc de Wesserling car l’écosystème y est idéal : nous disposons d’un bâtiment de 900 m² et nous partageons dans ces locaux de bons souvenirs. Les racines, c’est important pour avancer ! ».

L’impression : un savoir-faire made in Alsace modernisé grâce au numérique

L’entreprise, agréée France terre textile en Alsace, conçoit, imprime et confectionne, en Alsace, des accessoires textiles imprimés : sacs, coussins, pochettes, trousses, microfibres publicitaires, essuie-verre ou essuie-lunettes…

« Nous travaillons exclusivement en B to B avec des designers, des boutiques de décoration, des musées, des opticiens… La plupart du temps, nos clients arrivent avec un visuel défini. Parfois, ils viennent nous voir avec seulement une idée en tête. Nous imaginons alors avec eux un habillage » nous confie Sandrine.

Imprimer en grand format le regard du photographe

A l’occasion de l’exposition « Cap sur l’Inde », organisée au sein du parc de Wesserling, c’est l’équipe de Colorathur qui a été sélectionnée pour imprimer, sur du velours, les visuels des photographes. Tous les savoir-faire de l’équipe ont été mis à rude épreuve. Pascal JOST explique aux Dernières Nouvelles d’Alsace : il faut restituer l’ambiance que le photographe a vécue, corriger par exemple les contre-jours qui risquent de donner des zones trop sombres ; il faut parvenir à une harmonie visuelle. Puis on lance l’impression. Sur du velours, les couleurs ressortent, mais gare au dérapage ! Ensuite, on découpe et pour les très grands formats, il faut assembler les différents morceaux. Il faut trouver l’endroit où la couture ne se verra pas, utiliser des fils de la bonne couleur pour coudre en toute homogénéité. Chaque étape est importante, et nous avons la chance d’avoir une équipe aguerrie et expérimentée qui nous confère une grande souplesse et créativité ! ». Pour cette exposition, ce sont pas moins de 50 grands formats imprimés, coupés et confectionnés chez Colorathur qui ont été réalisés !

L’exposition est à découvrir à ciel ouvert, du 6 avril au 8 juin, au cœur des Jardins du Parc de Wesserling,

Colorathur dessine un pont entre Tradition et Modernisation

En février dernier, l’imprimeur alsacien s’est vu décerner la distinction « d’entreprise remarquable » par la CCI d’Alsace. L’affichette en forme de diplôme annonce la couleur « à ceux qui font bouger l’économie nationale avec leur entreprise locale« . La distinction vient récompenser les entreprises tournées vers l’innovation, l’engagement environnemental et le volontarisme social et sociétal. Comme c’est le cas chez Colorathur.

Dans son discours, le Président de la CCI rajoute : « Les entreprises remarquables réunissent les sociétés qui réalisent des choses exceptionnelles. Vous avez eu le courage de lancer sur notre territoire ce projet autour de l’impression numérique made in Alsace. Vous contribuez à pérenniser chez nous l’activité textile. Vous puisez dans les racines des manufactures d’indiennes, jadis implantées au Parc de Wesserling, pour transcender la réputation des imprimés d’Alsace. En utilisant des techniques modernes, et en les mettant en oeuvre sur d’autres tissus que les cotons imprimés, vous orientez votre offre vers des marchés de niche. Nous pensons que votre entreprise a de l’avenir et souhaitons travailler main dans la main avec vous »