Les Tissages de Charlieu ont participé au programme « Produire autrement » orchestré par le R3ilab

Basée à 2 pas de Roanne, dans la Loire, l’entreprise Les Tissages de Charlieu dispose d’un savoir-faire reconnu en matière de tissage Jacquard.

Impliqué dans toutes les actions pouvant réduire l’impact de la production textile française sur l’environnement, son dirigeant, Eric BOËL, incite les initiatives individuelles au sein de son entreprise, et est l’un des membres fondateurs de Alter-Tex.

Le programme #Next du R3ilab

Le R3ilab (Réseau innovation immatérielle pour l’industrie) met en oeuvre chaque année des actions visant à innover autrement.

Avec son programme #NEXT, le réseau a accompagné 5 entreprises « modèles » dans leur conquête de nouveaux marchés. Le programme vise à construire l’industrie du futur, en soutenant les projets d’innovation des entreprises.

Faire des lisières, une nouvelle matière à part entière

Le projet Everweave, pensé par Les Tissages de Charlieu avait pour but d’intégrer les chutes de production (lisières) dans une économie de production.

Il s’agit d’un projet d’upcycling visant à produire des tissus pour la mode ou l’ameublement à base de ces « déchets » textiles. Dans ce projet, l’entreprise SENFA, groupe Chargeurs, a contrecollé sur la lisère un entoilage extrafin pour faciliter l’opérabilité de la nouvelle matière. Avec le concours de l’entreprise Chevalerin, le tisseur parvient à mettre au point un tissu, à base de lisière.

Une économie circulaire de production

Grâce au procédé innovant mis au point par les 3 sociétés, le process qui doit être désormais développé à l’échelle industrielle permet de fabriquer des tissus Haut-de-Gamme à très forte personnalité pour l’ameublement et le prêt-à-porter.

Et pour boucler la boucle, cette nouvelle matière a été présentée aux étudiants de l’école ESMOD pour qu’ils imaginent 3 silhouettes de mode au quotidien.

C’est ainsi que nous avons pu découvrir les 28 et 29 mars derniers, sur le salon Made in France, les 3 vestes créées à partir de lisières.

Un travail intégrant la matière, les industriels et les ressources humaines locales, voilà un véritable projet d’économie circulaire !