L’économie textile doit être au service de l’Homme

le modele d'un entrepreneur francais pour qui être chef d'entreprise c'est d'abord créer des emplois

« La clause sociale qui intervient dans les entreprises françaises n’est pas un frein, c’est leur principal moteur » – Eric BOEL, mardi 5 novembre sur France Inter.

Repreneur des Tissages de Charlieu (42), en 1997, Eric BOEL est un entrepreneur dans l’âme. Mais un entrepreneur d’une dimension particulière ; humaine et responsable à la fois.

Le Développement de l’entreprise en France passe par le développement personnel de chaque salarié

Eric BOEL croit viscéralement que « le premier devoir d’un chef d’entreprise, c’est de créer des emplois« . Et depuis près de 20 ans, il a doublé le nombre de salariés de Tissage de Charlieu (42 – France)

Partant du postulat qu’un salarié heureux est un salarié qui travaille mieux, il pousse ses salariés à s’épanouir dans l’entreprise. Il forge les savoir-faire et fait éclore les talents. Il donne de l’autonomie à ses salariés et les soutient dans leurs projets. Il développe un nouveau concept : l’intrapreneuriat : l’entreprise dans l’entreprise.

L’intrapreunariat : une entreprise dans l’entreprise

Tout commence en 2011, lorsque la styliste de Tissage de Charlieu émet le désir de créer une marque d’étoles fabriquées en France, dans les ateliers de LTC. Eric BOEL la soutient dans son projet et met à sa disposition les moyens pour réussir. 4 ans plus tard, la marque LETOL a embauché 7 personnes, elle est diffusée dans 450 boutiques et réalise 20% du chiffre d’affaires de Tissage de Charlieu.

Les produits de la marque LETOL sont fabriqués en France : teinture du fil, tissage, ennoblissement et confection. Ils viennent de déposer un dossier pour être labellisés France terre textile. Nul doute qu’ils le seront dans les prochains mois !

Les textiles fabriqués en France sont les + propres au monde

Egalement engagé dans les thématiques de respect de l’environnement, Eric BOEL est à l’origine de l’association Altertex qui milite pour faire connaître l’exemplarité des textiles fabriqués en France. Sensible à l’avenir de la planète, il travaille avec ses confrères sur un affichage environnemental des produits. Pour lui, il est important que le consommateur prenne conscience de l’impact de ses achats. Il ajoute : « Nous [ NDLR : les industriels textiles français ] produisons en France les textiles les plus propres au monde, et personne ne le sait ».