Hugo Tag, le spécialiste finisseur de tissus en soie

Née de la fusion, en 2012, des entreprises Tag et Hugo ennoblissement, la PME a été reprise à fin 2016 par le géant du luxe Chanel. Cette acquisition, qui s’est faite dans le cadre d’un plan de renforcement de la filière soie dans le Département, signe un virage stratégique pour l’entreprise, qui souhaite orienter son offre vers les marchés du luxe.

Hugo-tag-spécialiste-du-traitement-des-tissus-en-soie-made-in-France

Reprendre des marchés aux italiens

En perte de chiffre d’affaires depuis 2015, l’entreprise compte s’appuyer sur ses avantages compétitifs pour redresser la barre. Hugo Tag est en effet l’un des 2 seuls français à réaliser le dégommage des tissus de soie avec du Savon de Marseille, formule à base d’huile d’olive 100% (donc sans produits chimiques). Cette orientation RSE, couplée à la modernisation de l’usine grâce à l’achat de machines de teinture plus performantes, doit permettre à l’entreprise de reprendre des marchés aux italiens.

Un investissement d’1 million d’Euros

Investissement-de-1-million-d'euro-chez-Hugo-Tag-Montfort-8500

Pour cela, le spécialiste finisseur de tissus en soie a investi 1 million d’Euros dans de nouvelles technologies Montfort et notamment :

  • des machines d’impression numérique avancées
  • une ligne de finition équipée de nouveaux moniteurs de visualisation permettant une surveillance totale et intuitive

Outre les tissus de soie, Hugo Tag travaille des satins, des twills plus lourds. Pour manipuler de tels tissus délicats, l’entreprise a choisi d’investir également dans des fonctionnalités supplémentaires :

  • dispositifs pour traiter les tissus de soie tricotés,
  • une unité de vapeur,
  • un dispositif informatisé de redressement trame et contrôles
  • une chaîne combinée horizontale

Investir pour sécuriser ses approvisionnements et pérenniser les savoir-faire français

Perennisation-en-France-des-savoir-faire-de-HugoTag-grâce-à-un-investissement-de-1-million-d'euro-par-Chanel

Cet investissement vient consolider la volonté de Chanel de conserver en France les savoir-faire précieux.

Pour cela, la marque a décidé de construire sa propre filière pour ses foulards en soie, en reprenant sous son giron 4 entreprises emblématiques françaises : Moulinages de Riotord, Textiles Henri Lacroix, Denis & fils et Hugotag ennoblissement.

Ces reprises doivent permettre aux entreprises de moderniser leur outil de production et ainsi augmenter leurs capacités de production.

De cette manière, l’enseigne de luxe sécurise ses approvisionnements en matière de tissus en soie de très haute qualité.