Les marques de sports de plein air font le bonheur des amoureux de la nature. Mais la respectent-elles vraiment ?

Le groupe militant GreenPeace vient de publier le résultat d’une batterie de tests réalisés par un laboratoire indépendant sur 40 produits Outdoor (11 vestes et huit pantalons, 7 paires de chaussures, 8 sacs à dos, 2 tentes, 2 sacs de couchage, 1 corde d’escalade et 1 paire de gants.

Et le résultat est alarmant !

Des substances dangereuses retrouvées dans les articles des grandes marques d’Outdoor

Alors que les principales marques d’outdoor se sont engagées à éliminer définitivement les produits chimiques perfluorés (PFC) (utilisés pour rendre imperméable les textiles) de leurs articles outdoor d’ici 2020, l’étude démontre qu’il y a encore un sacré chemin à faire.

En effet, ces tests ont démontré que les produits chimiques perfluorés (PFC) sont « toujours largement présents dans des articles de marques comme Jack Wolfskin, The North Face, Patagonia, Mammut, Norrona et Salewa ».

Pire, sur les 40 produits testés, seuls 4 sont totalement exempts de substances chimiques nocives (la paire de gants de The North Face, le sac à dos de Haglöfs, et les vestes de Vaude et Jack Wolfskin).

Les PFC, dangereux pour l’environnement et la santé humaine

Greenpeace explique que l’usage de ces PFC est très réglementé en Europe, les ennoblisseurs notamment qui apposent les traitements pour rendre les textiles imperméables et antitache sont rigoureusement contrôlés.

Les produits chimiques per/pro-fluorés sont mêmes déjà interdits pour certains usages. En effet, « certains PFC peuvent avoir un impact négatif sur le système reproductif et immunologique, […] et ils se sont révélés potentiellement cancérigènes. »

Pour en finir avec une mode polluée, rejoignez le mouvement Detox de GreenPeace et préférez des articles textiles ennoblis en France…