Les Nouveaux Textiles s’allie à Elie Plasse et continue de fabriquer en France

Une fusion des 2 sociétés

Interview de Cédric ACARIE, directeur des Nouveaux Textiles, entreprise installée à Thizy les Bourgs.

Il revient sur la fusion qui s’est opérée entre 2 structures du Groupe THION dont il a désormais la direction générale.

Pouvez-vous expliquer comment s’est opérée la fusion de la société Elie PLASSE vers Les nouveaux textiles ?

Dès ma prise de fonction à la direction des Nouveaux Textiles, la mutualisation de certaines opérations a vite mûrie. Nous avons rapidement abordé les possibilités d’augmenter la mutualisation mais surtout les potentiels de développement entre les deux sociétés. Nous avons par exemple très vite validé les plans d’implantation machines et les éléments de stockage… Le pot de Noël a permis de consolider les rapprochements entre le personnel salarié, ce qui leur a permis de suivre avec enthousiasme ce changement. Par ailleurs, nous sommes en train de définir des plans de formation du personnel.

Qu’est-ce-que la fusion apporte à la société Elie PLASSE en termes technique et commercial ?

La saisonnalité de la société Elie Plasse étant inversée à celle des Nouveaux Textiles, elle permet de consolider l’ensemble du personnel sur tous les métiers et de réduire le personnel intérimaire. De nombreux projets techniques sont également envisagés, notamment le bénéfice des automates de confection déjà présents. Commercialement, nous avons la possibilité d’agrandir la gamme de couverture de protection tissée avec celle des non tissées. De plus, nous investissons dans de nouvelles machines afin de répondre à des nouveaux marchés en géotextile.

Qu’est ce qui a été mis en œuvre pour unir Elie PLASSE et Les Nouveaux textiles dans la même dynamique ?

La première dynamique a été le véritable investissement du personnel salarié des deux sociétés dans « leur » déménagement. La présentation des plans d’implantation, les questionnements sur les avis de chacun, les « visites » d’entreprise ont permis d’accroître l’intérêt des process et des produits des deux entités. Des moyens ont également été apportés pour réaliser le démontage et montage des machines, l’augmentation d’activité et l’anticipation des commandes.

« Les Nouveaux textiles », c’est évocateur de textiles intelligents : avez-vous une stratégie d’innovation ?

Récemment nous avons investi sur un nouveau système d’aiguilletage. Ce nouveau procédé doit nous permettre de répondre à des marchés en géotextile (clients Nouveaux Textiles), mais également sur des produits de protection de mobilier urbain (clients Elie Plasse).

Quels sont les objectifs pour les nouveaux textiles ?

Le premier objectif est de stabiliser et de réussir la cohésion de l’ensemble du personnel. Cet objectif inclut l’autonomie de chacun et le renfort de communication entre les services ainsi qu’au sein des ateliers de fabrication. Nous misons sur l’optimisation des process, avec le déploiement de formation de notre personnel et la réduction des défauts.

Commercialement, nous projetons de multiplier nos gammes et de faire des efforts de communication auprès de nos clients : en commençant avec le renfort de France Terre Textile.

La boîte à idées est bien remplie ! Une pierre à la fois ….