Alina Textiles investit dans un nouvel ourdissoir pour garantir une fabrication 100% française

Alina textiles entreprise textile dernier ourdisseur tisseur à façon france production locale savoir faire entreprise du patrimoine vivant

20 ans, ça fait + de 20 ans que Max Arnaud a créé Alina Textiles, un atelier d’ourdissage et tissage à façon, implanté depuis 2005, à Romans-sur-Isère dans la Drôme. Agréée France terre textile en Auvergne Rhône-Alpes depuis 2015, l’entreprise ne cesse d’investir pour perdurer. En 2001 et 2005, le tisseur investissait dans des ourdissoirs et cantres pour travailler les tissus techniques. Aujourd’hui, cela lui permet de constituer des chaînes pour tisser des fibres techniques telles que le Kevlar, le Carbone ou le Verre et d’être capable d’ourdir des chaînes pour des grands noms de l’habillement, de l’ameublement, de l’aéronautique ou encore de l’automobile, ou la filtration.

En cet été 2019, le tisseur drômois vient d‘investir 500 000 Euros pour remplacer son premier ourdissoir par un ourdissoir plus performant, qui devrait lui permettre de gagner 20 à 30% de productivité. Par cet achat, le façonnier souhaite être plus souple et apporter plus de réactivité à ses clients désireux d’avoir une production textile de qualité, made in France et responsable. Mais il permettra également de réduire la pénibilité de certaines tâches et d’optimiser ses coûts de production.

Le savoir-faire d’ourdisseur en quelques mots :

L’ourdissage est une étape préparatoire au tissage qui consiste à disposer les uns à coté des autres sur une grande longueur, les fils des bobines. Ces fils sont tirés de manière parallèle et dans l’ordre qu’ils occuperont dans l’étoffe. Les fils disposés côte à côte forment une « nappe » qui constituera la chaîne, à travers laquelle passeront les fils de trame pour constituer le tissu.